• Appelez-nous

    06 88 76 82 89  -  01 48 11 67 68

  • REVÊTEMENT SOL

  • PARTICULIERS

    Envie de changer de décoration ? Besoin d'un nouveau sol pour la cuisine ou la salle de bain ? Projet de s'installer dans un nouveau chez vous ? Découvrez tous nos produits et coloris...une large gamme de produits pour toutes vos envies ! Vous préférez rechercher par couleurs ? par pièce ? par les aspects techniques? Utilisez le mode le mieux adapté à votre besoin : par critères, par gammes, par recherche libre.

  • La règle de base est de choisir le bon matériau.

    Traditionnellement, les carrelages ornent les pièces où les risques d'humidité ou d'inondation sont les plus fréquents à savoir les salles de bains, toilettes et cuisines. En sus de sa vertu à protéger les pièces humide, le carrelage a l'avantage d'être un revêtement solide et facile à entretenir.

    Les pièces de passages nécessitent un nettoyage permanent (couloirs, entrée), la pose d'un carrelage serait donc une solution. Dans une maison ou un immeuble récent, pourquoi ne pas oser l'originalité ?

    De grands carreaux type marbre donnent un cachet superbe à une salle de séjour. Dans les chambres à coucher, le carrelage met en valeur les belles descentes de lit. Facile d'entretien, il a aussi sa place dans la buanderie, sur la terrasse, dans la salle de jeu ou au garage.

    Autre point fort : le carrelage se prête parfaitement au chauffage au sol.

    L'astuce.

    Et si vous utilisiez le carrelage en revêtement mural ? Une belle paroi de céramiques peut transformer l'atmosphère d'une pièce.

    Quels types de carreaux ? Les céramiques Les grès cérame. Composés de feldspath, de terre réfractaire et de silice, ils sont cuits à haute température et ont une dureté absolue. A employer là où les contraintes sont fortes (passages, frottements)

    Les émaillés. Leur surface est vitrifiée par une couche de verre silicaté. On les trouve en petites ou en grandes dalles. Il existe des qualités spéciales adaptées aux zones fortement sollicitées.

    Les faïences. Obtenues à partir d'argile, de kaolin et de sable, elles représentent le revêtement mural par excellence.

    Les rustiques. Ils existent en diverses qualités : terre cuite, mi-grès (mélange de chamotte et de terre), grès étirés ou clinkers (mélange de chamotte et de feldspath) et ont chacun leurs qualités particulières. Les carreaux de terre cuite, par exemple, sont fabriqués à base d'argile. Parfois on les cire ou les vitrifie. Ils conviennent parfaitement aux maisons de campagne. Robustes, avantageux, on les trouve en tomettes de forme carrée, rectangulaire, hexagonale ou ronde, dans des coloris qui vont du rouge terre de feu à l'ocre safran.

    Les pierres naturelles

    Les marbres. C'est le matériau noble par excellence. Souvent d'une extrême beauté dans des nuances de gris, de beiges, de roses, de blancs veinés de noir, de rouges ou d'ocres. Aujourd'hui, les marbres sont aussi disponibles en plaquettes minces.

    Le granit. Sa longévité légendaire fait qu'il convient particulièrement bien aux escaliers et aux extérieurs. Il existe en dalles et en carreaux.

    L'astuce.

    Laissez libre cours à votre imagination. Choisissez vos formes, vos matières et vos compositions. De la grande dalle sage à la mosaïque, en passant par les puzzles en hexagones, en rayons de miel, en pointe de rose, il existe une infinité de motifs neutres ou décorés.

    Rénover les parquets

    Inutile de dissimuler un parquet en mauvais état sous une épaisse moquette ou un revêtement stratifié. Les outrages du temps se laissent facilement effacer. C'est d'ailleurs l'une des qualités qui fait le charme du bois.

    Contrôle

    Avant de rénover votre parquet, testez sa solidité et contrôlez la fixation des lames aux lambourdes ou aux solives. Une lame mal fixée risque de vous faire trébucher. Vérifiez aussi que le bois ne soit pas attaqué par des insectes (des minuscules trous signalent éventuellement leur présence). Si c'est le cas, un traitement par imprégnation ou injection s'impose après le ponçage. Attention : les termites ne laissent pas de traces à la surface du bois. Procédez à quelques sondages avec un poinçon. Si la pointe s'enfonce facilement, faites appel à un spécialiste.

    Nettoyage

    Avant de vous lancer dans la rénovation, tenez compte de la qualité du bois. Pour apprécier la qualité du parquet, mieux vaut bien le nettoyer. Aspirez la poussière en insistant entre les lames. Si le parquet a été ciré pendant des années, appliquez un décireur pour apprécier l'état du bois brut, un décapant spécial s'il a été vitrifié. Vous pourrez alors lessiver le parquet à grande eau. Laissez bien sécher avant toute autre intervention. Finitions Pour redonner au bois un lustrage naturel, vous pouvez à nouveau le cirer, par exemple avec de l'encaustique traditionnelle à l'essence de térébenthine et la cire d'abeille. Passez deux couches, la première diluée pour mieux nourrir le bois. Et lustrez à la brosse à pied, après avoir respecté le temps de séchage. Vous pouvez aussi vitrifier votre parquet. Les produits actuels vous permettent de choisir entre plusieurs aspects de finition mat, satiné ou brillant. Les parquets «effet cérusé » sont aussi à la mode. Cette coloration légère peut être obtenue avec une teinture alcool. Autre solution très décorative : la peinture. Elle convient bien aux parquets dont la qualité est moindre, par exemple sous les combles.

    Pour un effet très original, rien ne vous empêche de peindre une lame sur deux de couleurs différentes.